• Innovation Animale

  • Animal neolys+

Science & Innovation

Photobiomodulation: Définition & principe

La photobiomodulation encore appelée LLLT, pour Low Level Light Therapy, consiste en l’application d’une lumière monochromatique produite par des LED (Light-Emitting Diode) afin de stimuler des processus biologiques au niveau cellulaire et obtenir des bénéfices pour l’utilisateur.

Action sur les cellules:
La lumière est composée de petites particules qu’on appelle les photons. Ces photons ont une action directe au niveau de la mitochondrie qui fabrique l’énergie nécessaire, nommée ATP (Adénosine Tri-Phosphate), au fonctionnement de la cellule. Toutes les cellules de notre corps, sauf les globules rouges, possèdent des mitochondries.
Le principe d’action est que ces rayons lumineux spécifiques en fonction de leur plage de couleur (bleue, verte, jaune, orange ou rouge), du mode de délivrance (pulsé ou continu) et de la puissance du flux vont pouvoir pénétrer directement ou indirectement les différences couches de la peau jusqu’à notamment pouvoir atteindre les cellules musculaires.
En stimulant les cellules musculaires au repos, au niveau de l’enzyme cytochrome c-oxydase de la mitochondrie, la lumière va permettre non seulement de produire plus d’ATP donc plus d’énergie mais aussi d’activer des mécanismes de réparation anti-inflammatoires.

Photobiomodulation en traitement animal - Etudes référencées

L’énergie photonique est absorbée par les chromophores, molécules pigmentées présentes sur les membranes cellulaires, la cytochrome oxydase dans la mitochondrie, l’hémoglobine, ce qui entraine une activation du cycle de Krebs, une augmentation de la respiration et du métabolisme cellulaires, de l’ATP, l’ADN et l’ARN.
Stimulation du développement des fibroblastes nécessaires à la synthèse du collagène, indispensable à la cicatrisation des plaies.

En utilisation animale, plusieurs actions ont été démontré depuis le milieu des années 80, d’abord avec les lasers, puis l’utilisation de LEDs spécifiques :

Effet anti-inflammatoire et anti-oedémateux

Action de drainage sur le système lymphatique.

Effet analgésique : traitement de douleurs chroniques « mineures » (arthrose, contractures musculaires) selon la FDA (USA).

Effet de cicatrisation cutanée remarquable (plaie, escarre, greffe) et vérifiée dans différentes études : stimulation des fibroblastes,précurseurs du collagène, et des macrophages, accroissement de l’angiogenèse et libération accrue de cytokines, d’où accélération du processus de cicatrisation.

L’étude de P. ASCHER (Thèse ENVL 2001) avec prototype d’appareil pour tendinite du FSD chez le cheval a montré des effets significatifs statistiquement sur la clinique (boiterie et douleur), ainsi que sur l’évolution échographique et histologique (d’après S. SAWAYA).

Action décontractante musculaire par stimulation de la production d’ATP dans les cellules musculaires, apportant une meilleure relaxation musculaire. La photobiomodulation optimise la vasodilatation, permettant un meilleur apport d’éléments nutritifs et d’oxygène aux cellules musculaires et donc une réduction de l’ischémie liée à la contracture musculaire, ainsi qu’une meilleure élimination des déchets.

Traitement des trigger points, aussi appelés points-gâchettes,zones focalisées d’hyperexcitabilité, localement sensibles à la pression et pouvant entraîner des effets à distance (effet systémique).

– e.g. Henry W. Jann, « Equine wound healing: infl uence of low level laser therapy on an equine metacarpal wound healing model » . Photonics & Lasers in Medicine, ISSN 2193-0643, ISSN (Print) 2193-0635. DOI 10.1515/plm-2012-0004

– e.g. Ryan, Smith « An investigation into the depth of penetration of low level laser therapy through the equine tendon in vivo ». Irish Veterinary Journal. 2007; 60(5): 295–299. PMCID: PMC3113823

Témoignages & expérience client avec Life+™ AnimalCareDevice